AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

 

 New day for a new life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre du staff ;; Mouahahahaa !

avatar
Messages ; : 264
●●● I AM PART OF ; : Vampires « Hommenivors »

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
50/1000  (50/1000)

MessageSujet: New day for a new life   Lun 6 Juin - 1:14

    "TUUUUU TUUUUUU TUUUUUUUU"

    Le dou son du réveil de Kurt le réveilla à 7:00 du matin. Aujourd'hui était un jour très spécial. Kurt allait enfin mettre les pieds dans son nouveau lycée. Non pas que ça l'enchantait de venir dans un coin encore plus paumé que son ancienne ville, mais il avait vécu des horreurs là-bas, et la dernière fois il avait fini à l'hôpital, le bras en écharpe, quelques côtes cassées et des bleus partout sur le corps. La raison de tout ça ? Oh et bien, simplement qu'il était gay et qu'il ne s'en cachait pas, bien au contraire. Il avait fait son coming-out quelques mois après son entrée au lycée, et au début personne ne lui avait cherché de problème. Sauf que voilà, les bonnes choses ne durent pas, et les joueurs de football de son lycée avaient décidé de lui faire vivre un véritable enfer. Donc voilà, il s'est retrouvé à l'hôpital quelques jours avant les vacances, et malgré une discussion houleuse de son père avec le principal, rien n'avait été fait pour punir les responsables. Pas assez de preuves soi-disant. Mais Kurt et son père savaient très bien de quoi il retournait. Tout le monde n'avait pas l'ouverture d'esprit de sa famille (son père, sa belle-mère et son demi-frère). Et pendant les vacances, tout le monde avait décidé que le mieux était de prendre un nouveau départ. S'ensuit déménagement et tout le tralala.

    Donc voilà Kurt en train de se battre avec son réveil, pour sa rentrée dans son nouveau lycée. Au début, il avait eu du mal à s'habituer à l'ambiance de la ville, mais il avait décidé que ce n'était pas trop mal. Le jeune garçon effectua sa routine matinale : petit-déjeuner, soins du visage, choix d'une tenue à porter. Il n'allait quand même pas commencer son premier jour dans son nouveau lycée habillé en sac à patate. Autant mettre ce qui le met le mieux en valeur. Il opta pour un ensemble Mark Jacob, avec des bottes qu'il n'avait pas mis depuis des lustres. Il savait que son père n'approuverait pas, mais il était déjà au travail, donc Kurt n'aurait pas à se justifier. Il faut dire que ses tenues reflétaient assez bien sa gaytitude, et il ne s'en cachait pas. Et puis peut-être que les gens étaient plus tolérants dans cette ville.

    - Kurt, on peut y aller ? demanda son frère quand il sortit de la salle de bain, préparé comme il le fallait.

    Le jeune garçon acquiesça, et ils embarquèrent tous les deux dans la voiture de Kurt. Son demi-frère Finn lui avait proposé d'être une sorte de garde du corps, mais Kurt avait refusé, il ne voulait pas embêter son demi-drère avec ses problèmes. Il trouva donc le lycée facilement, et les deux jeunes hommes se retrouvèrent à l'administration, remplissant les papiers habituels et récupérant leurs emplois du temps. Kurt et Finn étaient tous les deux à l'opposé du lycée, ce qui voulait dire que Kurt devait se rendre seul à son cours d'espagnol. A cette heure-ci, il avait déjà commencé, mais on ne lui en voudrait pas. Tout en regardant son emploi du temps et en rêvassant un peu, le jeune garçon percuta quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Ca ne semblait vraiment pas accidentel comme geste.

    - Hé ! Fais attention ! s'exclama-t-il.

    Il releva la tête et vit qui l'avait bousculé. Un mec assez baraqué, surement membre de l'équipe de foot de ce lycée. Celui-ci lui jeta un regard noir, et au lieu de continuer sa route, il s'arrêta, scrutant Kurt de la tête aux pieds avant d'afficher un air menaçant. Ca commençait très mal. Il était en retard, et en plus il s'était fait un ennemi.

    -Dis mademoiselle, tu as un problème ?! fit l'inconnu en s'approchant de Kurt.

    Le jeune garçon déglutit avec peine, mais décida de ne pas l'ignorer, plutôt de l'affronter. Il releva la tête d'un air fier, défiant celui qui l'avait prit en grippe.

    - Mon problème, c'est ton manque de manières, de plus j'ai un nom, et ce n'est certainement pas mademoiselle ! rétorqua Kurt en essayant de ne pas montrer qu'il avait peur.

    Il regretta aussitôt ses paroles, voyant que l'autre semblait fulminer. Avant qu'il ait pu faire un seul geste (comme courir par exemple), il se retrouva agrippé par le col, le dos plaqué contre le mur. Presque écrasé, tellement qu'il en eu le souffle coupé.

    -Mon pote tu vas regretter d'avoir tenté de te mesurer à moi. Alors avant que je te ratatine ta face de rat, tu as quelque chose à dire pour ta défense ?

    Il semblait fier de lui, et ce n'était vraiment pas bon signe. Kurt tenta de se dérober, mais il était trop paralysé pour faire quoi que ce soit. Mais qu'est-ce qu'il lui avait prit de se défendre et d'énerver ce type ? Il était censé éviter les ennuis, pas les provoquer.

    - Je...je...tenta de dire Kurt, en retenant ses larmes.

    Le cauchemar recommençait. Il allait de nouveau se faire martyriser par les brutes épaisses du lycée, sans que personne ne lui vienne en aide. Evidemment, tous les élèves étaient en cours, et lui allait subir les foudres de quelques abrutis finis, parce qu'il avait osé afficher sa sexualité sans retenue. Finalement, il aurait vraiment du mettre un sac à patate. Il ferma les yeux, attendant que le premier coup parte. Après tout, on ne change pas les vieilles habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a new dazzling member

avatar
Messages ; : 9
Copyrights ; : (c)LYLY
●●● I AM PART OF ; : Humains
●●● I AM ; : SEVENTEEN.
●●● MY GIFT ; : JE SUIS CANON -->[]

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Lun 6 Juin - 2:22


Voilà. C'était reparti pour un tour. Dix mois. Il avait déjà vécu ça. L'angoisse, le stress, la peur. Debout devant le miroir de la salle de bain, boutonnant sa simple chemise, Blaine affichait un air tout ce qu'il y a de plus nerveux. Qui appréciait les rentrées, sérieusement ? Les nouveaux qu'on doit accueillir sans forcément en avoir toujours envie, les professeurs que l'on retrouve mais dont on se passerait volontiers, et les cours, toujours et encore les cours, instructifs, certes, mais fatiguant. Son rythme cardiaque était beaucoup plus lent que la moyenne, il n'arrivait décidément pas à voir cette reprise de manière positive et sereine. Bien entendu, qu'il était habituellement assez confiant, mais ce n'était pas un manque d'assurance, plutôt une crainte vis à vis des autres qui l'habitait.

Laissant le dernier bouton ouvert, il enfila rapidement le gilet par-dessus. Il ne pouvait pas éternellement retarder son retour au lycée, il devait bien se lancer. Il attrapa son écharpe et sa veste - le temps à Forks, quelle horreur - salua rapidement sa mère encore dans la cuisine, et sortit après avoir récupéré son sac. Comme il s'y attendait, il faisait froid. Septembre. Qu'est-ce que ce serait à Noël... Encore, si ce n'était que ça, il était prêt à parier qu'il allait pleuvoir avant midi. Secouant la tête, il entama sa marche des enfers d'un pas lent, mains dans les poches. Il n'habitait qu'à quelques rues de l'établissement, il avait toujours fait le chemin à pied depuis son arrivée ici.

Il n'avait pas toujours vécu dans le coin, c'était plus par obligation. Seulement, il n'abordait que rarement le sujet, se sentant humilié et faible à chaque fois qu'il venait à en parler. C'était du passé, n'est-ce pas ? Bien que dans le coin, la mentalité était tout aussi évoluée. A croire que les écoles mixtes étaient remplies de moins que rien et d'imbéciles dont les cerveaux avaient déserté pour Madagascar. En arrivant, quelque mois avant la fin de l'année scolaire précédente, il n'avait pas été accueilli très chaleureusement. Les étrangers ici, c'était la plupart du temps ignoré, suffisait de pas te faire remarquer. Il l'avait bien vite compris et avait fait avec. Il ne comptait pas vivre le même calvaire que dans son ancien établissement. A Forks, on le connaissait, parce que tout le monde se connaît, mais on ne lui cherchait pas de problèmes. Il était discret, savait à quelles personnes ne pas s'adresser et à qui il avait le droit de parler. Reste dans ton coin et tout ira bien. C'était un peu sa devise.

Pénétrant dans l'enceinte principale, alors que tout le monde se précipitait déjà en cours, il alla se renseigner pour savoir quel serait son emploi du temps pour cette année. Finalement, pas de quoi s'affoler, avec toute cette agitation, personne ne lui adressait un regard. Il se fondait dans la masse. En jetant un œil aux papiers fraîchement reçus, il grimaça à l'idée de commencer par espagnol. Son accent était à mourir. Il ne se gêna pas pour prendre son temps, évitant avec soin de croiser les brutes occasionnelles. Elles étaient toujours plus facilement frustrées et irritées le jour de la rentrée.

C'est en passant dans un couloir qu'il entendit une discussion assez... mouvementée. Il reconnut aisément la voix d'un des membres de l'équipe de football, le co-capitaine, un truc du genre. On oublie pas aisément ce genre de gars, imposant et boxeur à ses heures perdues. Curieux - un peu trop peut-être - il se fia au bruit pour espionner la conversation. Je ne vous décris pas l'étonnement quand il vit le baraqué en train de s'en prendre à... un inconnu au bataillon. Le face de rat qui venait d'être lancé n'était pas ce qu'on pouvait dire très amical. Fronçant les sourcils, il remonta légèrement son sac sur son épaule, les mains crispées. Ce n'était pas son type, de frapper à tout va, mais pas non plus d'ignorer la violence gratuite. Il l'avait vécu, l'avait vu, hors de question de laisser un autre y être confronté. Peace and love, mec.

S'approchant du "duo", il s'éclaircit la gorge pour faire remarquer sa présence, se rendant compte simplement à cet instant que celui qui se trouvait en position de victime semblait assez fragile, étant donné son expression. Il se reconnaissait là-dedans. Ça ne fit qu'accroître son sentiment protecteur.

- Hey Daniels, qu'est-ce qui se passe ?

Il ne se souviendrait sans doute pas de lui, mais il ne comptait certainement pas non plus s'afficher devant témoin. Battre deux gars avant le début du cours, il s'en passerait. Se retournant vers lui, le dénommé Daniels lui lança un regard meurtrier, semblant amusé du ton provocateur de Blaine.

- Qu'est-ce que ça peut te faire ?

Il voulait marquer son territoire... Pitoyable. Il ne savait fonctionner que par les muscles, c'était d'un puéril immonde et totalement incompréhensible. Il se demandait parfois ce que ces types deviendraient, une fois leurs études finis. Gardes de boîtes de nuit ?

- On se retrouvera, poupée.

Cette fois, cela ne lui était pas destiné, c'était à l'autre étudiant qu'il avait adressé ces mots, menaçant et lourds de sous entendus. Daniels le poussa un peu plus contre le mur, le lâchant soudainement et s'éloignant, dédaigneux. Il se croyait puissant, peut-être ? Le jeune Anderson se contenta de le regarder, soupirant lorsqu'il disparut au détour du couloir. Jamais rien ne changerait. Ce nouveau avait mal débuté sa journée en tout cas... Il en entendrait reparler... D'ailleurs, comment allait-il ?

Son regard se posa sur le visage de l'étranger. Il semblait accablé et c'était compréhensible. Affichant un air compatissant, un sourire aux lèvres, Blaine lui tendit la main.

- Moi c'est Blaine. Bienvenue à Forks ! Ils sont pas tous comme cet imbécile, t'inquiètes pas.

Autant ne pas l'effrayer de suite, ce serait pas très classe. Au contraire, la tenue qu'il portait, elle, était loin d'être celle que l'on pouvait croiser chez tous les étudiants, digne d'un magasine de mode. Cela ne fit que conforter Blaine dans l'idée qu'il ne serait pas tranquille au cours de cette année... Mais, sans savoir pourquoi, il sentait que le courant passait. Sans doute le fait de se projeter sur lui et sur ce qui venait de lui arriver.


Dernière édition par Blaine Anderson le Lun 6 Juin - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du staff ;; Mouahahahaa !

avatar
Messages ; : 264
●●● I AM PART OF ; : Vampires « Hommenivors »

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
50/1000  (50/1000)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Lun 6 Juin - 12:30

    Il sentit son cœur battre à mille à l’heure dans sa poitrine. Il était effrayé. Il avait envie de pleurer. Il ne pouvait même pas se défendre face à cet individu. C’était un combat perdu d’avance. Attendant que le coup parte, celui-ci ne vint jamais. Il entendit au lieu de ça une autre voix, s’adressant à ‘’Daniels’’, qui commença à relacher la pression sur lui. Ouvrant les yeux, Kurt découvrit qu’un autre élève avait fini par s’en mêler, et qu’il semblait déterminé à ne pas laisser ce Daniels lui mettre une raclée.

    - On se retrouvera, poupée, le menaça la brute épaisse avant de le pousser encore contre le mur et de partir.

    Kurt le suivi des yeux, le regardant disparaitre à détour d’un couloir. Il n’était pas tout à fait soulagé, mais en tout cas il ne se sentait plus trop en danger. Il soupira bruyamment, voulant se taper la tête contre le mur pour avoir agit d’une façon aussi stupide, mais se rappela qu’il n’était pas seul. Il jeta alors son regard sur celui qui l’avait aidé.

    - Moi c'est Blaine. Bienvenue à Forks ! Ils sont pas tous comme cet imbécile, t'inquiètes pas, dit le fameux Blaine en lui tendant la main.

    Il hésita un moment, se disant que cela pouvait être trop beau pour être vrai. Oui, parce qu'un séduisant jeune homme qui venait le sauver tel un chevalier sur son cheval blanc...ou était-ce un autre piège tendu afin de l'humilier ? Personne n’était aussi gentil, enfin surtout pas avec Kurt. Même ses amis (pour le peu qu’il en avait) dans son ancien lycée étaient parfois impitoyables avec lui, surtout depuis qu’ils savaient qu’il était gay. Le jeune homme se maudit mentalement, si Blaine l’avait aidé, il n’allait pas le rejeter. Puis il n’avait pas l’air d’être un fin manipulateur prêt à lui pourrir la vie. Kurt afficha un sourire timide (depuis quand il faisait ça ?), ne lâchant pas Blaine des yeux. Il l'étudia rapidement de la tête aux pieds. La première chose qu'il remarqua était ses yeux d'une couleur qu'il n'avait pas à définir. Entre noisettes et verts. Ils étaient...captivants. Le jeune homme semblait être du genre discret, Kurt le voyait rien qu’à sa tenue. Et surtout, un air indéfinissable. Kurt était plutôt bon pour cerner les gens, mais là il n’arrivait pas à définir la personnalité de Blaine. A part qu’il était discret. Et pas trop mal. Mais surement hétéro. Ca devient une habitude.

    - Kurt...Kurt Hummel, dit-il en serrant la main du jeune homme. Je...merci. Je savais bien que venir ici ne changerait finalement rien à ma situation, en fait je suis condamné à être brutalisé pour le restant de mes jours je crois...pardon, je ne sais pas pourquoi je te racontes tout ça, je ne te connais même pas.

    C’est alors qu’il remarqua que ses affaires étaient éparpillées par terre, du au fait que Daniels l’avait agrippé contre le mur. Il avait dû les relâcher à ce moment-là. Il s’accroupit, pour ramasser son emploi du temps et son classeur, heureusement vide pour l’instant, mais resta quelques instants dans cette position. Il sentit une larme couler sur sa joue droite, qu’il balaya aussi vite que possible avec sa main, en espérant que Blaine n’ait rien vu. Tu ne vas pas te mettre à pleurer devant lui quand même. Il finit par se relever, affichant un grand sourire, faisant mine d’aller bien et rangea son classeur dans son sac. Il devait déjà être bien en retard en cours à cause de cette histoire.

    - Euh…je suis en cours d’espagnol…je crois. Donc euh…merci encore Blaine.

    Il ne savait pas trop quoi faire, partir et le laisser là ou alors le laisser l'accompagner ? Décidément, son attitude le surpris lui-même. Il ne pouvait pas encore avoir le béguin pour quelqu'un, pas aussi vite. Surtout qu'à chaque fois, ça se terminait mal pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a new dazzling member

avatar
Messages ; : 9
Copyrights ; : (c)LYLY
●●● I AM PART OF ; : Humains
●●● I AM ; : SEVENTEEN.
●●● MY GIFT ; : JE SUIS CANON -->[]

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Mar 7 Juin - 1:48

« Nothing's ever gonna bring us down »

Le contact de sa main n'était pas désagréable, au contraire, sa peau était étonnement douce. Ce n'était pas une main qui appartenait à quelqu'un habité aux travaux manuels, ça se devinait au toucher. Ce n'était pas ce qui retenu le plus son attention cependant, non, ce qui l'intriguait, c'était les paroles de Kurt. Prénom qu'il n'avait pas l'habitude d'entendre, d'ailleurs, c'était tellement plus original qu'Edward ou Ian, il appréciait assez. Bref, le plus surprenant résidait dans ses propos. Alors comme ça, ce n'était pas la première fois ? Oh, dans ce lycée, si, vu qu'il venait d'y être transféré, d'après ce qu'il pouvait en juger. Il fronça les sourcils, sentant que ce nouveau avait bien besoin d'être écouté. Lui-même avait vécu cela, jusqu'à trouver des amis ici, pas très nombreux peut-être, mais sur qui il pouvait compter.

En voyant qu'il commençait à se baisser pour récupérer ce qui avait chuté, suite à la courte agression de Daniels, il entreprit de l'aider. C'était la moindre des choses. Prenant quelques papiers d'administration, il leva les yeux, juste au moment où le jeune homme essuyait une larme. La bouche ouverte, ne sachant quoi dire, Blaine déglutit, devinant exactement ce qu'il devait ressentir à cet instant. Se redressant, un peu avant que son interlocuteur n'ait eu le temps de se remettre debout, il lui tendit les dernières feuilles, souriant. Il fallait qu'il arrive à le mettre à l'aise, ce qui n'était pas chose gagnée vu l'accueil de l'autre salaud. Pour une première impression de l'école, c'était très classe.

- Euh…je suis en cours d’espagnol…je crois. Donc euh…merci encore Blaine.

Affichant un air surpris l'espace de quelque seconde, il passa de suite à l'enthousiasme.

- Espagnol ? Moi aussi ! On est donc dans la même classe, je suppose.

Il était évident que sa présence n'avait pas le même effet sur Kurt, qu'il n'était pas autant emballé, comme s'il était gêné. Il ne lui en tenait pas rigueur, il était sans doute encore... choqué ? Non, à sa place, il serait surtout déçu et désespéré, que sa situation soit inchangée - d'après ce qu'il avait compris précédemment. Un habitué des bastons et des coups répétés... Bienvenue au club, dude !

- Tu vas tenir le coup ? Je sais que c'est pas facile...

Touché, il posa une main sur l'épaule de Kurt, exerçant une légère pression pour lui montrer son soutien, qu'il ne se sente pas seul. Il était compréhensif de ce côté là. D'un côté, bien que le traitement qu'on lui affligeait était minable et que ça lui donnait quelque chose de tragique, Blaine ne pouvait s'empêcher d'être attendri.

- On ne t'en voudra pas si tu loupes le premier cours de l'année. Personne fais attention ici... Puis pour être franc, Mme Hodgkin est pas la prof la plus agréable que je connaisse.

Il laissa échapper un rire sincère, comme pour détendre l'atmosphère. Rien ne servait de se présenter si l'envie n'était pas au rendez-vous, surtout qu'ils étaient déjà relativement en retard. De plus, le manque de motivation, chez l'un comme chez l'autre, n'était pas dur à deviner. L'espagnol, à quoi ça pouvait bien servir ? Il s'en fichait, Vamos a la playa ne faisait pas parti de son registre !

- Plutôt que d'aller perdre notre temps à rouler des r et à voir les filles imiter Penelope Cruz, je pourrais peut-être te faire faire le tour de l'établissement, t'en dis quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du staff ;; Mouahahahaa !

avatar
Messages ; : 264
●●● I AM PART OF ; : Vampires « Hommenivors »

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
50/1000  (50/1000)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Mar 7 Juin - 2:24

    - Espagnol ? Moi aussi ! On est donc dans la même classe, je suppose, dit alors Blaine d’un ton enthousiaste.

    Ah bien, manquait plus que ça. Bon après tout, peut-être qu’il avait besoin de quelqu’un pour l’accompagner, juste au cas où. Mais il n’avait pas vraiment l’air enjoué de l’autre garçon, et gardait ses réserves. Il était même nerveux. Comme toujours. Jamais il ne s’était vraiment sentit en sécurité, sauf chez lui. Ce qu’il aimerait rester dans son lit…mais bon, les études et toussa.

    - Tu vas tenir le coup ? Je sais que c'est pas facile...

    Blaine posa alors sa main sur l’épaule de Kurt, ce qui le fit frissonner, et par réflexe, il repoussa le geste du jeune homme, en reculant légèrement. Non pas qu’il n’avait pas envie, mais en général quand on le touchait aux épaules, c’était pour le plaquer contre un casier ou un mur. Il n’osait même pas regarder Blaine dans les yeux, et esquiva son regard à chaque instant. Pourquoi se mettait-il dans un état pareil franchement ? Et pourquoi Blaine se montrait-il aussi charmant avec lui ? Personne n’était comme ça, sauf son père. Les autres étaient juste un tas d’hypocrites, ou des menteurs qui abusaient de lui. Même sa meilleure amie avait eu ces moments-là quand elle avait su qu’il était gay.

    - On ne t'en voudra pas si tu loupes le premier cours de l'année. Personne fais attention ici... Puis pour être franc, Mme Hodgkin est pas la prof la plus agréable que je connaisse.

    Oui effectivement, sécher était ce qui lui venait à l’esprit. Et puis l’espagnol, ce n’était pas sa tasse de thé. Mais Kurt n’arrivait pas à comprendre les motivations de Blaine. Il le regarda un cours instant, tentant de deviner ses intentions, s’il en avait. Le jeune homme semblait tout à fait sincère, et se mit même à rire. Kurt hocha la tête, affichant un demi-sourire. Que se passait-il là ? Il n’arrivait pas à comprendre…et Blaine finit par lui proposer de faire le tour de l’établissement. Il y avait quelque chose, ou alors Kurt se faisait des films. Son nouvel ‘’ami’’ avait peut-être vraiment envie de sympathiser. Mais Kurt lui, sentait qu’il commençait à craquer. Il n’allait pas vraiment bien en fait. Déjà parce qu’il avait commencé son premier jour de cours en se faisant attaquer, ensuite parce que la personne qui l’avait sauvé des griffes de son agresseur était un garçon (étonnant hein ?) et Kurt avait déjà une sorte de béguin pour lui, ce qui n’était pas bon du tout. Alors quoi de mieux que de s’éloigner de lui et rester à l’écart ? Il savait très bien ce qu’il devait faire...

    - Ecoutes, c’est très sympathique de ta part mais tu n’as pas besoin de me prendre en pitié, ou de te montrer amical pour ensuite te moquer de moi, dit le jeune homme d’un ton sec. J’ai déjà donné et je n’ai pas vraiment besoin de ça. Maintenant si tu veux bien m’excuser je vais aller aux toilettes, qui sont juste là pour…me rafraichir.

    Il n’attendit pas de voir la réaction de Blaine et partit comme une flèche dans les toilettes (heureusement pas mixtes). Avec ce qu’il venait de dire, il était sûr que Blaine ne viendrait pas l’embêter. Il déposa son sac par terre, faisant face aux miroirs. Il avait une tête affreuse. Ses cheveux étaient totalement éparpillés, et son visage était encore plus pâle que d’habitude, et il avait l'impression que ses yeux allait sortir de ses oribites. Il s’appuya contre un des lavabos, et ouvrit le robinet pour se passer un peu d’eau froide sur le visage, mais rien à faire, il était totalement déboussolé et dans un état pitoyable. Il finit par laisser les larmes couler sur son visage, cette fois sans essayer de les retenir. Qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter ça ? Il ne pouvait donc pas être tranquille où qu’il aille, même dans un nouveau lycée ? Oh et maintenant, il pleurait dans les toilettes, ce qui était assez pitoyable. Et désespéré.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a new dazzling member

avatar
Messages ; : 9
Copyrights ; : (c)LYLY
●●● I AM PART OF ; : Humains
●●● I AM ; : SEVENTEEN.
●●● MY GIFT ; : JE SUIS CANON -->[]

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Mar 7 Juin - 18:41

« We'll ride through the storm together »

A noter : la prochaine fois, l'approcher avec plus de délicatesse et se faire moins brusque. Il venait de se prendre une de ses décharges phénoménales, croyant bien agir alors qu'en réalité... Ce n'était pas ce qu'il fallait faire. Sa main, repoussée, alla se loger dans la poche de sa veste. Ne surtout pas montrer qu'il était surpris de cette réaction assez inattendue. Plutôt du genre chaleureux et inspirant confiance, le rejet n'était pas une chose à laquelle il était constamment confronté. Au contraire, même, c'était naturellement qu'on venait vers lui, comme s'il était le jardin secret de nombreuses personnes... Parfois, ça devenait lourd. Seulement, si c'était lui qui faisait le premier pas, cela voulait bien signifier qu'il n'était doté que de bonnes intentions. De son point de vue. Compliqué de se mettre à la place de l'autre. Son geste était pourtant inoffensif, mais il pouvait tolérer sa méfiance.

Il n'en démordit pas pour autant. Étant donné le regard fuyant, distant de Kurt, il était aisé de voir qu'il était totalement déboussolé. Laissé quelqu'un dans cet état, même s'il venait de le rencontrer, ce n'était pas dans ses habitudes. Il ne supportait pas de voir autrui malheureux... Il était doté de ce défaut, ou de cette qualité selon l'ambiance, qui l'empêchait d'abandonner quiconque en état post-dépressif. C'était plus fort que lui, il devait se la jouer psy ou coach mental. Certains trouvaient ça agaçant, d'autres entreprenants, de rares encore assez craquant. C'est vrai, quelqu'un qui tenait tant que lui au bien être des autres et à leur gaieté, ce n'était pas courant ici. Il était presque persuadé d'avoir réussi à le mettre un peu plus à l'aise en voyant un semblant de sourire sur son visage. C'était bon signe, n'est-ce pas ? Peut-être pas. Pourtant, il tenta le coup, lui proposant de jouer le guide pour la journée, autant servir à quelque chose.

Sans savoir pourquoi, il se sentait proche de ce Kurt Hummel, comme si quelque chose faisait qu'ils se ressemblaient, pas seulement parce que lui aussi, par le passé, avait connu la violence. L'air était lourd, pesant, irrespirable. Il avait l'étrange impression que quelque chose clochait, sans arriver à mettre un nom dessus. Tout ce qu'il pouvait dire, c'était que le regard bleu, profond et reflétant une certaine défaillance, faisait qu'il ne pouvait pas le laisser seul. Ce n'était plus seulement sa nature de "grand frère" qui agissait, d'autres sentiments s'en mêlaient, comme une affection naissante. Après tout, ils semblaient partager plus qu'ils ne l'imaginaient... Même si au niveau du sujet "gay", il ne pouvait s'exprimer. Il ne jugeait pas par les apparences, ayant souvent été trompé.

Le ton employé par la suite par le jeune Hummel le déstabilisa davantage que la distance qu'il avait imposé. Était-il si rebuté par sa présence ? Haussant les sourcils, il l'écouta patiemment, n'y comprenant plus rien. Ses paroles et attentions avaient été mal interprétées, c'était certain. Jamais il n'oserait jouer de la sorte avec un être humain. Il le trouvait encore moins pitoyable. Bien entendu, qu'il l'aurait trouvé à plaindre, s'il s'était enfui en courant après l'affront du footballeur, mais non, il restait là, debout, comptant bien suivre son cours, continuer sa journée, comme si rien ne s'était passé. N'était-ce pas là une preuve d'un minimum de courage ? Certes, il avait encaissé les coups par le passé, mais il restait debout. C'était ce qui importait. Il n'abandonnait pas en s'enfermant chez lui. Il osait revenir, encore et encore, retenter sa chance. Si celle-ci n'avait pas été une véritable réussite, Blaine se promit de rendre l'année plus agréable à ce jeune homme méritant. Personne n'avait le droit de se sentir martyriser ainsi, personne.

Il le suivit du regard alors qu'il s'éloignait et entrait dans les toilettes pour hommes, quelques mètres plus loin. Hum. Ça lui faisait mal, quand même. Pour lui. Il devinait ce qui se passait près des lavabos, l'état dans lequel il devait être. Sans doute espérait-il que Blaine resterait à distance, saurait ne pas se mêler de tout ça et quitterait les lieux. C'était mal le connaître - faut dire qu'ils avaient pas encore tenu une grande conversation. Il n'était pas être jugé si rapidement et sans raisons valables, de plus. Si Kurt pensait de lui qu'il n'était qu'un profiteur voulant l'humilier en public dans les jours qui viendraient, il se plantait sur toute la ligne. Soupirant et passant une main dans ses cheveux, l'étudiant se dirigea vers la porte des toilettes, main sur la poignée. Il patienta ainsi de longues secondes, ne voulant pas se montrer trop envahissant - comment ça, c'était déjà trop tard ? - et prit une grande inspiration avant de pénétrer dans la pièce. A peine avait-il fait un pas à l'intérieur qu'il eut en face de lui le droit à un Kurt écroulé, en larmes, penché face au miroir. Se mordant la lèvre, assez dépité face à une situation qui le blessait tout autant, indirectement bien sûr, il s'approcha du jeune homme et lui tendit un mouchoir, tout droit sorti d'une des pochettes de son sac.

Il lui offrit un sourire timide et gêné, ignorant si cette aide sera acceptée ou encore refusée. Il était un peu trop entreprenant sur les bords, un peu trop gentil. Au pire, si vraiment le nouveau ne voulait pas de lui, il le lui dirait ! Pour l'instant, il ne voyait aucune raison valable de s'en aller, surtout que ses accusations étaient bien éloignées de la réalité.

- Je ne suis pas comme ça, à m'amuser avec les sentiments de quelqu'un. Si je me montre si sympathique comme tu dis, c'est simplement parce que... Parce que je suis amical ? J'ai déjà eu à faire à ce type de gars. Je connais. Je pensais simplement que je pouvais te venir en aide étant donné que... que je peux facilement me mettre à ta place.

Il baissa la tête, ne voulant pas se remémorer toutes les attaques qu'on lui avait affliger dans son ancien lycée. Forks n'était sans doute pas génial, sans doute pas accueillante ni lumineuse, mais c'était toujours mieux que d'être dans un endroit où continuellement il se faisait harceler et tabasser.

- Je suppose que tu connais personne, ici. Plutôt que de te braquer et de m'imaginer comme un de ces mecs manipulateurs ou trop charitables... Tu pourrais essayer de m'envisager comme... un livreur de mouchoirs occasionnel plutôt sympa et assez sociable, non ? J'aime bien me faire des amis de temps en temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du staff ;; Mouahahahaa !

avatar
Messages ; : 264
●●● I AM PART OF ; : Vampires « Hommenivors »

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
50/1000  (50/1000)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Mar 7 Juin - 19:15

    Alors qu’il s’attendait à être enfin seul, Kurt entendit la porte s’ouvrir. Il ne fit pas vraiment attention à qui c’était, mais quand la personne s’approcha de lui, il leva légèrement la tête. Blaine. Sérieusement ? Après tout ce que Kurt avait osé lui dire, il venait quand même le voir. Il était coriace celui-là. Mais peut-être qu’il n’avait pas de mauvaises intentions, comme Kurt pouvait le penser. Le jeune homme lui offrit même un mouchoir, que Kurt accepta sans hésiter, le prenant délicatement d’une main tremblante, et commença à s’essuyer le visage. Il se regarda dans le miroir, et était encore plus affreux que quelques minutes auparavant. Maintenant il avait les yeux et les joues rouges, à force d’avoir trop pleuré. Il ouvrit de nouveau le robinet d’eau froide pour se refroidir le visage. Le fermant, il respira à fond pour se calmer, et se rappelant qu’il n’était pas tout seul, il se tourna vers Blaine, cette fois en le regardant bien dans les yeux l’air désolé. Il s’en voulait d’avoir agit de la sorte avec lui. Le jeune homme lui affichait un sourire gêné, peut-être parce qu’il pensait que venir ici n’était pas vraiment une bonne idée, et qu’il aurait peut-être du ficher le camp en laissant Kurt dans cet état lamentable. Mais pour Kurt, ça signifiait que quelqu’un se souciait de lui. Et ça voulait tout dire. Les larmes finirent par ne plus couler sur son visage. Il était à peu près calme, en tout cas pour l’instant. Kurt était un peu une diva et le mélodrame, ça le connaissait. Mais là, il n’allait pas jouer à ça, surtout après ce qui venait de se passer. Blaine commença à prendre la parole, se montrant encore une fois plus qu’amical avec Kurt. Mais cette fois, il n’avait pas l’impression qu’il jouait un jeu. Au contraire, ça devenait de plus en plus évident. Il était sincère, et avait vraiment envie d’aider le jeune garçon. Il n’allait pas le rejeter de nouveau, pas question.

    - J'ai déjà eu à faire à ce type de gars. Je connais. Je pensais simplement que je pouvais te venir en aide étant donné que... que je peux facilement me mettre à ta place.

    Kurt fronça les sourcils, se demandant ce qu’il voulait dire par là. Etait-il…non pas possible. Il ne semblait pas l’être…enfin bon les apparences hein. De toute façon, même s’il l’était, Kurt était sûr qu’ils seraient juste des connaissances, peut-être des amis, mais rien de plus. Il n’avait jamais eu de chance en amour. Il allait finir ses jours entouré de ses chats, célibataire endurci et vierge.

    - Je suppose que tu connais personne, ici, continua Blaine. Plutôt que de te braquer et de m'imaginer comme un de ces mecs manipulateurs ou trop charitables... Tu pourrais essayer de m'envisager comme... un livreur de mouchoirs occasionnel plutôt sympa et assez sociable, non ? J'aime bien me faire des amis de temps en temps.

    Kurt laissa échappa un petit sourire en coin. Il aurait bien besoin d’un livreur de mouchoirs. Mais surtout, Blaine avait laissé sous-entendre qu’il voulait qu’ils soient amis. Au final, ça ne se passait mal cette journée non ? Il s’était fait un ennemi, mais avait gagné un ami. Il avait bien envie de le prendre dans ses bras tiens, mais bon faux pas pousser mémé dans les orties. En tout cas, ce que lui disait Blaine lui mettait du baume au coeur, même si comme on dit, il ne faut jamais se réjouir trop vite.

    - Je suis désolé, je n’aurais pas du réagir comme ça, dit Kurt, d'une voix un peu enrouée à force d'avoir pleuré. Tu m’as aidé, et voilà comment je te remercie. C’est juste…que je n’ai pas l’habitude qu’on soit comme ça avec moi c’est tout. Depuis mon coming-out, c’est comme si je marchais à reculons…oh voilà, je l’ai dit ! Tu peux me fuir maintenant que tu sais que je suis gay...c’est ce que tout le monde fait. De toute façon, personne ne semble se soucier de moi.

    Il baissa la tête, la secouant légèrement, ne voulant pas voir la réaction de Blaine. Pourquoi avait-il laissé échapper ça ? C’était comme tout à l’heure, quand il s’était confié au jeune homme, sans trop savoir pourquoi. Il avait envie de tout lui dire, alors qu’il ne le connaissait pas. Mais là, il avait surement tout gâché...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a new dazzling member

avatar
Messages ; : 9
Copyrights ; : (c)LYLY
●●● I AM PART OF ; : Humains
●●● I AM ; : SEVENTEEN.
●●● MY GIFT ; : JE SUIS CANON -->[]

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Mer 8 Juin - 17:21

« Viens, rien ne nous retiens à rien »

On se rattrapait plutôt bien. Finalement, être collant et têtu, ça avait de bons côtés, non ? Pour la deuxième fois, il le voyait sourire. Posant son sac sur le sol, s'adossant au mur et croisant les bras, il attendit simplement que Kurt reprenne ses esprits. Il en profita pour s'attarder à l'observer, fixant les traces restantes des larmes ayant été essuyées, à l'aide de son mouchoir. Les yeux rougis, il avait toujours cet air, qui le faisait paraître si vulnérable. Quelque chose dans la forme de son visage lui faisait penser à... un ange. C'est vrai, il était une personne dotée d'un physique angélique. La peau pâle, mince, un style vestimentaire atypique, effrayé. Bien entendu, Blaine ne prétendait pas être mieux loti. Certes, son assurance devait le rendre plus imposant, sa taille aussi, mais il était loin d'être le body guard de service. Ce n'était pas non plus aisé de deviner sa sexualité, loin du stéréotype auquel tout le monde s'attendait. Quoi que... Ses mimiques parfois, ses expressions... Il ne le cachait pas aussi.

Il arrêta de le détailler quand il reprit la parole, loin d'être préparé à un discours aussi révélateur. Oh, ses excuses, il les avait anticipées, mais le reste... Il était gay. Il s'en doutait très légèrement, et alors ? Lui aussi. Ce qui le choquait, c'était davantage le "Tu peux me fuir maintenant". Quoi, il avait la grippe ? Une maladie transmissible par le toucher ou se propageant dans l'air ? Il allait le tuer parce qu'en réalité s'était un assassin de haut niveau envoyé par la mafia ? Ce que tout le monde fait... Il n'est pas tout le monde. Il est Blaine et il n'agirait pas de la sorte. Il évitait voir même fuyait les ennuis, comme chaque humain normalement constitué, pas les gays. Ceux qui se comportaient ainsi n'étaient que pures erreurs de la nature, ou des suiveurs incapables de se faire leur propre avis. Les sentiments, les goûts, ça ne se contrôlent pas. Certains aiment les pommes, d'autres préfèrent les oranges. Bien entendu, il y a aussi les allergiques, mais c'est une autre histoire. Ca se soigne, il existe des médicaments pour pouvoir supporter un aliment que notre corps refuse naturellement. Il existe une morale, pour accepter ceux qui nous sont différents. Aucune raison n'est valable pour haïr à ce point quelqu'un d'homosexuel.

Plusieurs mois dans le passé, il n'aurait pas tenu telle refléxion. Il aurait même été en accord total avec Kurt, formant un duo de maltraités involontaires. Ses bleus en rentrant chez lui le soir, ses crises d'angoisse avant de se rendre au lycée, ses absences répétées, de peur d'être attaquer, lui avaient beaucoup appris.

- Excuses acceptées, se contenta-t-il de répondre à son court discours, se retournant pour faire face au miroir.

Il se regarda un instant. Pas de narcissisme dans cet acte, non, juste une interrogation intérieure très philosophique. Le physique, beaucoup jugeait par cela, s'en inspirait, y mettait toute leur confiance. Le physique servait à s'affirmer ou à se faire descendre, selon le point de lui. Lui évitait de se baser dessus, même si plus tôt il n'avait pas pu s'empêcher de penser qu'en effet, Hummel n'était pas hétéro. Pourtant, lui, on avait eu du mal à le croire lorsqu'il avait annoncé son... changement de bords. Il ne portait pas de rose, ne faisait pas de ballet, ne collectionnait pas les magasines de mode - ou si peu, n'était pas amoureux de Leanoardo DiCaprio... Clichés.

- Si tu veux tout savoir, je suis gay aussi. Je ne compte pas partir en courant, parce que j'ai peur d'attraper le sida rien qu'en te parlant !

Il rit légèrement à sa remarque, amusé non pas parce qu'il venait de dire, mais parce que beaucoup croyait ainsi dans l'école. Ils étaient tous d'une stupidité étonnante, des cours de sexualité ne leur ferait aucun mal, ou de lire des brochures, de temps à autres. Quant à son aveu, il n'était aucunement gêné, ce n'était plus un secret.

- Il faut simplement les ignorer. Ce qui les effraie, ce n'est pas toi, ce n'est pas que tu sois différent. C'est ton assurance. S'affirmer, s'accepter, c'est le plus difficile. Oser, c'est les mettre en position de faiblesse... Alors, ils ont envie de te faire te sentir comme de la merde pour que tu redevienne cet être insignifiant.

Il secoua légèrement la tête, se redressa, et tourna son regard vers Kurt, lui souriant.

- Ils sont jaloux. Ils sont encore en pleine interrogation sur eux-même, tandis que tu t'es trouvé. Ça les énerve, ils ne le supportent pas. Au fond, tu vaux bien mieux qu'eux, mais ils refusent de l'admettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du staff ;; Mouahahahaa !

avatar
Messages ; : 264
●●● I AM PART OF ; : Vampires « Hommenivors »

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
50/1000  (50/1000)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Mer 8 Juin - 18:10

    - Excuses acceptées.

    Kurt failli pousser un soupir de soulagement. Il avait besoin d’entendre ça, donc que Blaine le lui dise lui remontait le moral. Celui-ci s’arrêta face au miroir, se contemplant, se jugeant peut-être. Kurt se mit alors à le fixer, de toute façon Blaine était trop absorbé par son reflet qu’il ne devait même pas le remarquer. Il avait vraiment quelque chose en plus, qui le démarquait des autres garçons de son âge. Il semblait plus mature, plus serein, mais en même temps, il avait surement vécu beaucoup, un peu comme Kurt. Ses yeux étaient magnifiques se disait-il. Bon reprends-toi. Il détourna son regard, fixant un point dans l’espace tandis que Blaine reprit la parole.

    - Si tu veux tout savoir, je suis gay aussi. Je ne compte pas partir en courant, parce que j'ai peur d'attraper le sida rien qu'en te parlant !

    Kurt ouvrit grand les yeux. Blaine était donc gay lui aussi ? Il l’avait imaginé un instant, mais sans vraiment le penser. Qu’il le confirme lui donnait peut-être une chance de…non pas ça, il lui offrait son amitié, il n’allait pas se jeter sur lui à la première occasion. Bon il pouvait lui montrer sa reconnaissance, d’une manière ou d’une autre. Mais il n’allait pas sauter les étapes. Il avait déjà tenté, ça avait été un échec. Donc autant être son ami, c’était toujours mieux que rien non ? Tandis que le jeune homme continua à parler, Kurt se remit à le regarder. Blaine avait eu la même idée, et celui-ci se mit même à lui sourire. Ce qu’il disait avait tellement de sens pour Kurt, et surtout, il commençait à admirer Blaine. Celui-ci avait une telle assurance, une telle maturité dans ses propos…Kurt commençait à se dire qu’il aurait du se comporter de cette manière bien plus tôt, ça lui aurait éviter des ennuis. Mais il n’aurait pas été lui-même…il aimait trop se faire remarquer, même si ça lui coûtait beaucoup.

    Un silence s’installa quelques instants entre les deux jeunes hommes après que Blaine ait fini de parler. Ce n’était pas du tout un silence gêné, mais plutôt…confortable. Il n'entendait plus que les gouttes tombant dans l'évier, qui s'échappaient du robinet qu'il avait utilisé, et le son de la ventilation qui parcourait la pièce. Ils n’avaient pas vraiment besoin de dire quoi que ce soit d’autre. Mais Kurt voulait quand même montrer à son ami sa reconnaissance.

    - Merci, lui répondit-il, brisant ce silence qui s'était installé entre eux. Tu es la première personne qui arrive à me comprendre.

    Kurt s’approcha de Blaine d’un pas hésitant, puis sans trop savoir pourquoi, il lui déposa un bisou rapide sur la joue droite. Il recula, en rougissant un peu, ne se reconnaissant pas dans ce geste. Oui il avait été entreprenant avec d’autres garçons avant, mais c’était avant de recevoir le ciel sur la tête. Puis cette fois, Blaine lui plaisait vraiment, et il n’était pas hétéro comme ses anciens béguins.

    - J’ai cours en début d’après-midi seulement, dit-il essayant de détourner l’attention de Blaine, suite à son geste. Tu pourrais me montrer le lycée, comme tu me l’avais proposé avant ? Je ne veux pas t’embêter…si tu as autre chose à faire je comprendrais.

    Il regarda Blaine dans les yeux, lui souriant timidement. Il ne savait pas trop si Blaine allait accepter, en plus le fait qu’il ait été plus loin cette fois risquait de ne pas avoir que du bon. Il ne réfléchissait pas vraiment quand il était intéressé par quelqu’un, c’était tout le problème. Il se laissait guider par ses émotions. Oh…ce n’était pas tout le temps le cas ça ? Nerveusement, il se passa une main sur la nuque, et commença à se triturer les doigts, ne savant pas trop où se mettre. Mon dieu, ce que tu peux être idiot quand tu t’y mets.

    - Et si tu veux toujours qu’on soit amis…enfin je veux dire…j’en aurais bien besoin… à moins que je sois trop fantastique pour toi !

    Lui qui se sentait nettement plus à l’aise avec son nouvel ami émit un petit rire, même s’il était un peu nerveux. Il avait vraiment envie de se confier à lui, de partager du temps avec lui. Alors qu’ils ne se connaissait que depuis quoi ? Une heure ? Même pas. C’était assez étrange mais fascinant…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a new dazzling member

avatar
Messages ; : 9
Copyrights ; : (c)LYLY
●●● I AM PART OF ; : Humains
●●● I AM ; : SEVENTEEN.
●●● MY GIFT ; : JE SUIS CANON -->[]

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Jeu 9 Juin - 22:09

« Face to face, and heart to heart »

Après son discours de "connaisseur", il n'avait pas voulu reprendre la parole, préférant laisser Kurt reprendre le fil de la conversation s'il le souhaitait. Ce silence, assez agréable finalement, s'allongeait et il songea même à s'éclipser un moment, pour laisser le jeune homme réfléchir seul. C'est seulement alors qu'il avait dans l'idée de se pencher pour récupérer son sac de cours que la voix du nouveau s'éleva jusqu'à atteindre ses oreilles. Rien qu'au ton employé, il savait qu'il allait mieux. Il se sentait lui-même... soulagé ? Peut-être. Il détestait avoir à faire à la misère, ainsi, avoir l'honneur d'être celui qui l'avait détendu, c'était une sensation relativement réjouissante. Se sentir utile, ça ne pouvait qu'être appréciable.

La première personne... Il baissa la tête, se concentrant sur le sol carrelé des toilettes. Bien entendu, lui, il pouvait comprendre, il pouvait mettre des mots sur les sentiments des autres, les aider à aller à l'encontre de ces derniers. Mais lui, lui, il n'avait personne sur qui compter. Pas vraiment de 'meilleur ami', encore moins de 'petit copain'. C'était si... si inconnu, un terrain vague étranger. C'est vrai, il le réalisait seulement. Il était toujours là pour aider, jamais pour se faire épauler. Si ça le rendait heureux, le bonheur des autres, il n'était pas certain d'être lui-même... satisfait, de son existence. Être d'un côté pleinement contenté et de l'autre vidé, c'était frustrant et pas très plaisant.

C'est là qu'il sentit quelque chose, sur sa joue. Surpris, il était surpris. Il entrouvrit la bouche, pouvant encore sentir ses lèvres de Kurt sur son visage, bien que ce fut bref et inattendu. Passant une main à l'endroit où le contact avait été établi, encore légèrement étonné. Surpris oui, mais pas mécontent. Il afficha même un sourire discret. C'était... C'était sans doute, non, assurément, la première fois qu'on agissait ainsi à son égard. Les poignées de mains, les accolades amicales, les checks originaux faisaient partis de son niveau. Ça, pas vraiment. Pourtant, de gay à gay, c'était loin de le choquer, bien qu'ils venaient de se rencontrer. C'était juste pour lui montrer qu'il était reconnaissant. C'était plaisant.

- J’ai cours en début d’après-midi seulement. Tu pourrais me montrer le lycée, comme tu me l’avais proposé avant ? Je ne veux pas t’embêter…si tu as autre chose à faire je comprendrais.

Relevant enfin son regard vers Kurt, il remarqua la légère rougeur qui avait prit le nouveau. C'était tellement mignon... Oui, mignon, doux, émouvant, il avait le droit d'être sensible à ce genre de charme, n'est-ce pas ? Il n'allait pas faire comme si le brun n'était pas craquant à sa manière. Il dégageait une aura positive, quelque chose qui donnait envie à Blaine de le défendre, de rester à ses côtés.

- Si je te l'ai si gentiment exposé tout à l'heure, c'est que j'ai du temps libre à te consacrer !

Peu importe le cours d'espagnol. Peu importe celui de bio qui devrait suivre. Sécher les cours, ce n'était pas habituel, mais son niveau le lui permettait, et il s'entendait assez bien avec les profs pour s'autoriser une heure ou deux de répit. Il n'aura qu'à prétendre avoir eu à faire à un mal de tête persistant, s'il le devait vraiment. Prendre ces "risques" pour un presque inconnu, ce n'était peut-être pas le caractère qu'on lui connaissait. Mais il sentait... un bon feeling. Quelque chose de fort. Quelque chose qui semblait à la fois attirant et fascinant, se créant seconde par seconde, sans qu'il ne puisse le définir exactement.

Il pouvait juger au geste et à la posture de Kurt qu'il était.. comment dire.. anxieux ? Redoutait-il sa réaction suite à son baiser innocent ? Ce n'était pas ça qui allait les tuer tous les deux ! Enjoué, il ne put s'empêcher de rire à la réplique de Kurt. Au moins, il savait jouer de la modestie, c'était certain !

- Loin de moi l'idée de douter que tu dois être phénoménal, mais je pense pouvoir tenir le niveau, sans me vanter.

Et c'est là qu'il sortait sa mimique irrésistible, ce sourire en coin et ce regard parfait. Restant quelques secondes à le fixer ainsi, l'air se faisant de plus en plus oppressant, il se baissa finalement pour remettre son sac sur son épaule. Se redressant, passant une main dans ses cheveux et se retournant vers Kurt, il lui prit le bras sans aucun malaise, comme s'ils se connaissaient depuis des lustres. D'un air nonchalant, il l'entraîna alors à l'extérieur, retournant ainsi dans le couloir désert. Il jeta un coup d'œil rapide de chaque côté, avant de se décider à reprendre le chemin menant à l'extérieur.

- Inutile de s'attarder ici, on risquerait surtout de se faire remarquer par les profs qui traînent au lieu de bosser. C'est pas l'endroit le plus studieux de l'Etat, pas le plus peuplé non plus. A peine quatre cents élèves... Tout le monde doit déjà être au courant qu'un nouveau est dans le coin. Passer inaperçu, c'est difficile.

Il lança un regard par la fenêtre, il ne pleuvait pas encore. Il pouvait bien lui faire faire le tour du terrain et des bâtiments. Confiant, il marchait à une allure modérée, rythmant ses pas à ceux de Kurt.

- C'est une petite ville, tu finiras par connaître chaque habitant en moins d'une semaine... Libre à toi de te mêler à eux ou de les ignorer... Certains sont assez étranges, tu t'en rendras rapidement compte également... Quant à la météo, je pense que t'as déjà remarqué que c'était pas digne de Miami.

A peine avait-il prononcé ces mots qu'ils poussaient la porte menant à l'extérieur, un vent froid le prenant soudainement. Son premier instinct fut de resserrer son écharpe autour de son cou, alors qu'en même temps il resserrait la pression sur le bras de Kurt, sans vraiment en être perturbé. Il agissait si naturellement... Peut-être trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre du staff ;; Mouahahahaa !

avatar
Messages ; : 264
●●● I AM PART OF ; : Vampires « Hommenivors »

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
50/1000  (50/1000)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Jeu 9 Juin - 23:55

    - Loin de moi l'idée de douter que tu dois être phénoménal, mais je pense pouvoir tenir le niveau, sans me vanter, dit alors Blaine en se mettant à rire.

    Celui-ci lui afficha alors un sourire un coin, le regardant droit dans les yeux. Kurt ne baissa pas la tête, bien au contraire, il maintint leur connexion jusqu’à ce que Blaine se décide à bouger. C’était assez étrange entre eux, le jeune homme n’arrivait pas vraiment à définir cette relation qui s’était établie entre eux.

    - C’est ce qu’on verra, répondit-il alors que Blaine lui prenait le bras, l’attirant dans le couloir.

    Son cœur ne fit qu’un bond. C’était comme si ils n’avaient pas de barrières entre eux, qu'un simple contact physique représentait quelque chose de précieux mais en même temps, c’était si naturel, même si ils se connaissaient à peine. Tous les deux s’étaient pourtant confiés l’un à l’autre, Kurt plus qu’il ne l’avait jamais fait auparavant. Le fait que Blaine était comme lui, qu’il avait surement vécu la même chose, ou pire était plus que réconfortant pour lui. Il avait enfin quelqu’un à qui parler sincèrement, quelqu’un qui n’allait pas le rejeter ou se comporter d’une manière hypocrite. Blaine était tout ce que Kurt cherchait. Finalement venir dans ce coin paumé avait eu du bon. Blaine recommença à parler, racontant à Kurt qu’il risquait vite de se faire remarquer, étant le nouveau. Ca c’était sûr qu’il allait se faire remarquer, vu son attitude et sa manière de s'habiller.

    - C'est une petite ville, tu finiras par connaître chaque habitant en moins d'une semaine...lui expliqua Blaine. Libre à toi de te mêler à eux ou de les ignorer... Certains sont assez étranges, tu t'en rendras rapidement compte également... Quant à la météo, je pense que t'as déjà remarqué que c'était pas digne de Miami.

    Il n’avait pas besoin de lui faire un dessin. Le jeune homme se dit qu’il devrait bien tenter de se faire des amis, mais seraient-ils plus ’’charmants’’ que ses anciennes connaissances ? Il en aurait bientôt le cœur net, de toute façon, il pouvait toujours compter sur Blaine, non ? Ils se retrouvèrent rapidement dehors, Blaine pressant toujours sa main sur le bras de Kurt. Celui-ci sourit intérieurement, ne voulant pas trop afficher sa satisfaction. Il commençait à apprécier la relation qui se nouait entre lui et Blaine, ils ne se forçaient pas, ils étaient juste eux-mêmes.

    - Attends, laisse-moi t’aider.

    Il libéra son bras de la pression qu’exerçait Blaine, et sans se retrouver mal à l’aise par la situation, resserra légèrement l’écharpe du jeune homme, de sorte qu’il ne puisse pas avoir froid. Leurs visages étaient très proches, ils n’avaient vraiment plus d’espace personnel. Et c’était loin de déplaire à Kurt…Il fit de même pour lui, heureusement il avait eu la bonne idée d’apporter une écharpe et de la glisser dans son sac. Il était prévenant après tout. Le jeune garçon posa inconsciemment une main sur le bras droit de Blaine, regardant dehors. Il faisait humide et une légère brume envahissait le paysage, donnant un aspect fantomatique aux alentours. Comment pouvaient-ils donc aller trainer dehors ?

    - Bon allez, montre-moi des coins sympas, avant qu’on retourne dans cet enfer !

    Il prit alors la main de Blaine, encore une fois sans vraiment en avoir conscience (ou plutôt il se disait que c’était tout à fait naturel de faire ça) et se mit à marcher d’un pas rapide, trainant Blaine avec lui. Ils se retrouvèrent alors dans la cour du lycée. Il n’y avait pas âme qui vive. Encore heureux.

    - Il y a un centre commercial ici ? Des magasins de vêtement digne de ce nom ? Je t’en supplie, dis-moi qu’il y en a !

    Et oui, Kurt n’était pas une fashion victim pour rien. Il n’avait même pas eu le temps de vérifier si cette ville avait ce qui lui importait le plus, le déménagement ayant monopolisé toute son attention. Puis il fallait bien qu’il renouvelle sa garde robe en fonction de l’atmosphère de cette ville, il ne pouvait pas mettre des couleurs chaudes, ça craindrait trop.

    - Ce temps est vraiment déprimant, dit-il en s’arrêtant de marcher, et en regardant tout autour de lui. Où veux-tu qu’on aille ? Le banc ici ? Ou alors on se la joue rebelles et on sort du lycée ?

    Il se tourna vers Blaine et afficha un sourire amusé, se demandant si celui-ci serait prêt à le suivre. Il n’avait pas vraiment envie d’aller en cours en fait, même s’il savait qu’ils devraient revenir en début d’après-midi et qu’il devrait affronter la foule et les regards, lui étant le petit nouveau mais aussi la nouvelle bête de foire. Mais il se souvenait des paroles de Blaine, oui il valait mieux que les autres, ils étaient jaloux rien de plus, et il n’allait pas se laisser abattre. Le jeune homme avait envie de montrer qu’il avait de l’assurance, qu’il n’était pas faible. Kurt remarqua alors qu’il n’avait pas lâché la main de Blaine, et que l’un comme l’autre ne semblait pas gêné par ça. Après tout, beaucoup d’amis se comportaient comme ça, non ? Pas vrai hein ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm a new dazzling member

avatar
Messages ; : 9
Copyrights ; : (c)LYLY
●●● I AM PART OF ; : Humains
●●● I AM ; : SEVENTEEN.
●●● MY GIFT ; : JE SUIS CANON -->[]

b r i c - à - b r a c
mes points:
0/0  (0/0)
mes dollars:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: New day for a new life   Sam 11 Juin - 1:49

« You have to promise never to tell anyone »

Il murmura un simple remerciement, alors que Kurt s'occupait à l'aider avec son écharpe rebelle. Est-ce qu'ils avaient l'air... étrange, se comportant ainsi l'un envers l'autre, comme un vieux couple encroûté dans une routine banale alors qu'ils venaient de faire connaissance ? Si c'était le cas, Blaine n'en avait pas conscience. Certes, les amitiés à long terme, ce n'était pas son truc, mais il avait bien déjà agit de la sorte avec une ou deux personnes dans sa vie... Comme avec cette Sarah... Sauf qu'elle était sa petite amie au collège, ça ne comptait sans doute pas. Ce n'était pas la même chose, pas les même circonstances. Pourtant, il laissa les mains du jeune homme frôler son cou tout en replacer le morceau de laine, sentant son souffle contre sa peau. Il resta un instant figé, tandis que ce dernier se protégeait également du vent frais. Ce n'était pas comme si en se levant ce matin, il pensait devoir subir une journée de bousculades et de commérages plutôt qu'une visite guidée, hein. Il était voyant, bien sûr, il avait prévu le coup, on en attends pas moins de Blaine Anderson.

- Bon allez, montre-moi des coins sympas, avant qu’on retourne dans cet enfer !

Il ne put retenir un léger rire, à la fois nerveux et enthousiaste. Sympa... Ce n'était pas vraiment le mort parfait pour définir cet endroit. Le lycée, c'était l'enfer, certes. La ville entière se résumait à une sorte d'abîme habité par les feux ardents de Satan. L'atmosphère assez particulière rendait Forks très déplaisante, sur le long terme, à ses yeux. C'était tellement... secret. Comme si quelque chose pesait sur les habitants, mais le sujet était trop tabou, trop vague pour être abordé et donc écarté. Les angoisses de la Push, des Cullen, cette famille à la fois discrète et ouverte, c'était loin d'être très clean. Il ne s'occupait pas de ça, il ne s'en souciant pas. Il avait déjà assez d'ennui de son propre côté, seulement, ce n'était pas l'endroit rêvé pour vieillir tranquille. Les morts aussi... Nombreuses, elles hantaient les lieux. Serial-killer en vu ? C'était d'un morbide quoi qu'il en soit ! Il en maudissait sa grand-mère d'avoir vécu ici pendant sa jeunesse, donnant envie à sa chère génitrice de "retourner aux sources" quitte à devoir déménager loin de l'Amérique.

Il ne sentit qu'après cette longue réflexion la main de Kurt tenant la sienne. Il n'osait pas la serrer, de peur de lui faire mal. Il avait l'air si fragile, c'était comme un trésor, capable de se briser à n'importe quelle chute bénigne. Il secoua la tête à cette pensée... Le comparer à un quelconque diamant, ou autre richesse, sérieusement ? Ce n'était pas un peu poussé ? Il se laissa entraîner dans la cour, ne tentant pas de le repousser ou d'affirmer une distance entre eux. Les gays ne sont-ils pas plus ouverts d'esprit que tous ces autres imbéciles heureux ?

- Il y a un centre commercial ici ? Des magasins de vêtement digne de ce nom ? Je t’en supplie, dis-moi qu’il y en a !

Comme réponse, il afficha une grimace, pas besoin d'en dire plus, cela voulait tout dire. Forks, c'était l'équivalent... de rien du tout. Un trou paumé où seuls les vieux pouvaient dignement se fringuer. Lui, il avait sa propre réserve de vêtements de cas d'urgence, au pire, Port Angeles n'était pas si loin et on pouvait trouver des trucs sympas... En cherchant patiemment et vaillamment.

- Ce temps est vraiment déprimant. Où veux-tu qu’on aille ? Le banc ici ? Ou alors on se la joue rebelles et on sort du lycée ?

Blaine mit un moment à observer autour de lui, fixant le banc désigné quelques seconds, le terrain désert. Il plissa le nez, afficha un sourire incertain virant rapidement au naturel, pour finalement se retourner vers le jeune homme, lueur audacieuse dans le regard.

- Je serais bien tenté pour faire un tour, à part admirer les arbres, on a pas grand chose à faire à attendre là.

D'un signe de tête, il désigna le parking, où sa moto était garée. Quoi ? C'était étonnant, un gay avec ce genre de véhicule ? Il aimait briser les stéréotypes. Il aime bien regarder le basket à la télé de temps à autre, et faire la fête, aussi, boire, avec des filles, ça le dérange pas. Il est pas représentant du Rose Power, il n'a pas de chihuahua, il ne boit pas que du lait de soja. Ce type de clichés, il s'en foutait bien.

N'attendant pas plus longtemps, il reprit sa marche, se dirigeant vers... le tas de ferraille. Elle était en état de rouler, bien entretenue, révision faite ! Mais ça restait des bouts de métaux collés les uns aux autres.

- J'espère que t'as pas peur des deux roues ? lança-t-il à Kurt alors qu'ils étaient à hauteur de la "machine".J'ai toujours deux casques, en prévision.

En effet, en plus de celui accroché au pneu à l'aide d'un cadenas, il en gardait un dans le coffre, depuis peu. Installé ici, il s'était lié à un gars qui avait la manie de trop boire et avait dû l'aider à rentrer de soirées à de nombreuses reprises. Il était trop gentil, il n'arrivait jamais à refuser, de peur d'apprendre qu'il avait terminé dans un accident de la route le lendemain.

- Je sais pas vraiment où je vais t'emmener... Pour tout te dire, tu trouveras rien de bien ici. D&G, Calvin Klein, Lacoste... Tu peux toujours courir ! Même Port Angeles, la ville d'à côté, ne pourra pas te procurer ça. Tu devras faire dans le recyclage ! lâcha-t-il en riant légèrement, avant d'ajouter : Ma mère travaillait dans le stylisme, avant qu'on vienne ici, elle a pas mal de contacts. Si vraiment tu désespères et que tu as besoin de ressources pour remettre à jour ta garde robe, je ne pense pas qu'elle pourra te refuser cette faveur.

Blaine, ou la charité incarnée. C'était de famille, et puis... Pourquoi se montrer désagréable avec quelqu'un d'aussi affectueux ? S'il devait s'intégrer, autant commencer sur de bonnes bases. Quoi que, lui faire rencontrer sa mère, c'était... rapide ? Il n'avait jamais dit que ce serait tout de suite ! Il lui proposait juste un tour ! C'était rapide ça aussi ? Non, juste amical ! Alors pourquoi n'arrivait-il pas à se passer du contact délicat de sa main et de sa proximité presque délectable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: New day for a new life   

Revenir en haut Aller en bas
 

New day for a new life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D a z z l i n g - FORUM RPG TWILIGHT :: ●●● FORKS' HIGH SCHOOL-